ANONYMAT

Si vous vous êtes déjà questionné sur le sens de l’anonymat, peut-être que ce dépliant vous aidera.

Une définition de « anonyme » est « sans nom ». L’anonymat est vital pour la poursuite de la croissance et l’existence de Cocaïnomanes anonymes et le nom de l’association contient une promesse implicite concernant la vie privée. En traitant confidentiellement qui nous y voyons et ce que nous y entendons lors de nos réunions, CA demeure un endroit sûr pour partager notre expérience, force et espoir.

La vie privée est primordiale lorsque nous entrons pour la première fois dans l’association. Nous sommes terrifiés à l’idée que nos collègues de travail, nos amis ou notre famille puissent découvrir notre addiction. Comme nous grandissons dans notre sobriété, l’anonymat prend une plus grande importance spirituelle. Il nous invite à agir avec humilité ; autrement dit, pour être réalistes dans nos opinions à notre sujet et de notre relation avec les autres.

TEL QU’EXPRIMÉ DANS NOS TRADITIONS

La Onzième Tradition de CA déclare, « La politique de nos relations publiques est basée sur l’attrait plutôt que sur la réclame ; nous devons toujours garder l’anonymat personnel dans la presse écrite et parlée de même qu’au cinéma et à la télévision. »

Cette Tradition suggère que nul parmi nous de doit agir comme porte-parole pour notre association. Si nous servons au niveau du public, nous le faisons sans nous nommer. Cela contribue à protéger à la fois l’association et nous-même. Ceci protège notre association qui pourrait être ternie par le comportement que nous pourrions avoir et nous protège de mégalomanie, ce qui nuirait à notre propre rétablissement.

Nous ne sommes pas une société secrète. Sur le plan personnel, nous partageons notre expérience avec ceux qui peuvent profiter de ce que nous avons trouvé. Plutôt que de favoriser notre solution envers la dépendance à la drogue et l’alcool, notre but est que lorsque les futurs membres verront comment nos vies ont été changées, ils seront attirés et inspirés de nous rejoindre.

Au sein de notre association, c’est le choix de chaque individu de divulguer son nom de famille ou de partager ses informations de contact personnel. Si nous reconnaissons d’autres membres CA à l’extérieur des réunions, il faut pour éviter de briser par inadvertance leur anonymat devant n’importe quel non membres présents.

La Douzième Tradition de Cocaïnomanes anonymes: « L’anonymat est la base spirituelle de toutes nos traditions et nous rappelle sans cesse de placer les principes au-dessus des personnalités. »

Le principe spirituel de l’anonymat est l’humilité. À mesure que nous pratiquons les 12 Étapes de Cocaïnomanes anonymes, l’estime de soi se développe et nous devenons confortables avec nous-mêmes. Nous ne sommes plus excessivement préoccupés de comment les autres nous voient. Nous sommes en mesure d’appliquer les principes d’honnêteté, générosité, pureté de motif et d’amour dans nos relations avec les autres, peu importe qui ils sont. La pratique de l’humilité nous permet un jugement équilibré et nous conduit vers un avenir meilleur.

COMME INDIQUÉ DANS LE MANUEL DES SERVICES MONDIAUX DE CA.

Traditionnellement, les membres CA ont toujours pris soin de préserver leur anonymat au niveau public : presse, radio, télévision et cinéma. Nous savons par expérience que beaucoup de gens avec des problèmes de drogue peuvent hésiter à se tourner vers CA pour de l’aide s’ils pensent que leurs problèmes pourraient être discutés publiquement, même par inadvertance, par d’autres. Les nouveaux venus devraient pouvoir demander de l’aide avec l’assurance absolue que leurs identités ne seront divulguées à quiconque à l’extérieur de l’association.

Nous croyons que le concept d’anonymat personnel a une signification spirituelle pour nous : il décourage la recherche de reconnaissance personnelle, de puissance, de prestige ou de profit qui ont souvent causé des difficultés dans certaines sociétés. Une grande partie de notre efficacité relative dans le travail avec les autres toxicomanes pourrait être réduite si nous recherchons ou acceptons la reconnaissance publique.

Tandis que chaque membre du CA est libre de faire sa propre interprétation des Traditions de CA, aucun individu n’est jamais reconnu comme un porte-parole pour l’association localement, nationalement ou internationalement. Chaque membre parle seulement pour lui-même.

Cocaïnomanes anonymes est reconnaissante envers tous les médias pour leur aide pour renforcer et en observer notre Tradition d’anonymat. Périodiquement, le Bureau des services mondiaux CA envoie à tous les grands médias une lettre décrivant la Tradition et en demandant leur soutien en l’observant.

Un membre CA peut, pour diverses raisons, « briser l’anonymat » délibérément au niveau public. Puisque c’est une question de choix individuel et de conscience, l’association dans son ensemble n’a aucun contrôle sur ces écarts par rapport à la Tradition. Il est clair, cependant, qu’ils n’ont pas l’approbation de la conscience de groupe des membres CA.

On trouvera des indications supplémentaires au sujet de l’anonymat dans les réseaux sociaux dans le document de travail et lignes directrices du Comité de Technologies de l’Information de la Conférence des Services Mondiaux de CA (CA World Service Conference Information Technology Committee Workbook and Guidelines), qui est disponible à www.ca.org.
Défiler vers le haut